TAG × Si je m’écoutais…

Tag

Reprendre doucement (mais sûrement) la lecture des blogs a cela de bon : (re)tomber sur des tags ! C’est en me laissant emportée par les Rivages Incertains de Camille que j’ai découvert cet intitulé, à la base créé par Muffin and books, qui me correspond plutôt bien, et je suis sûre qu’à vous aussi : on a tendance a ne pas tant s’écouter que ça au quotidien contrairement à ce qu’on peut penser. Alors qu’en est-il du côté littéraire ? Et bien voyons ça directement !

Si je m’écoutais… quel livre j’achèterais immédiatement ?

The game : essai - Alessandro Baricco - Librairie Mollat ...Un essai me titille pas mal suite à des réflexions confinées, et il s’agit de The Game, d’Alessandro Baricco. Même pas parce que c’est du Baricco (promis) mais parce que c’est le seul essai que j’ai en tête sur le numérique, même si du peu que j’en sais, il a l’air d’y être assez favorable (voire très selon certains commentaires), donc il y a forte possibilité que je sois relativement déçue et sur ma faim. Néanmoins, son positionnement m’intéresse (toujours pas parce qu’il s’agit de Baricco, j’vous vois venir avec ma propagande bariccéenne là) puisque à l’heure actuelle, même si je sais que je ne peux faire sans et ne le veux pas forcément, le soucis d’une génération surconnectée après tout, j’ai tout de même envie de réduire ça autant que possible, y voyant trop de néfaste et ne comprenant plus ce qu’on y trouve de bon, peut-être me permettra-t-il justement d’être un peu moins dure face aux écrans… Un gros problème quand ce qu’on fait impute une présence numérique assez forte (le loisir bloguesque, le militantisme à petit niveau, essayer de rendre visible son travail, la facilité de renseignements que procure l’internet, j’en passe et des meilleures.), donc n’ayant aucunes références mais ayant mon auteur préféré qui a écrit dessus, ça peut être une bonne piste pour débuter. J’avoue être intriguée par la manière dont l’auteur « remonte le temps et dresse un historique des événements fondateurs qui ont contribué à forger nos habitudes contemporaines. » (quatrième de couverture Gallimard.)

La civilisation du poisson rouge - Petit traité... de ...Cela dit je souhaite vivement contrebalancer un avis a priori, de ceux lus, positif, par quelque chose allant plus dans mon sens qui vois principalement une « servitude numérique ». Et en happant le petit passage sus-mentionné m’était proposé un titre qui m’avait aussi beaucoup dit quand j’ai vu la nouvelle sortie de Baricco (vous savez, dans les « vous aimerez peut-être… »), à savoir La civilisation du poisson rouge de Bruno Patino. Même si je ne sais pas du tout ce qu’il vaut, lire ceci suffit à me convaincre d’en découvrir plus et de chercher à y remédier, puisque c’est aussi mon cas : « Une étude du Journal of Social and Clinical Psychology évalue à 30 minutes le temps maximum d’exposition aux réseaux sociaux et aux écrans d’Internet au-delà duquel apparaît une menace pour la santé mentale. D’après cette étude, mon cas est désespéré, tant ma pratique quotidienne est celle d’une dépendance aux signaux qui encombrent l’écran de mon téléphone. Nous sommes tous sur le chemin de l’addiction : enfants, jeunes, adultes.« 


Si je m’écoutais… quel livre je lirais immédiatement ?

L’Homme qui Rit de Victor Hugo.
La réponse vient d’elle même alors qu’il s’agira d’une relecture et que ma PAL à côté désespère que je la vide. Ce n’est pas (que) pour cela que je ne l’ai toujours pas lu, mais plus parce que ça va me demander un certain travail : cette relecture n’est pas que pour le plaisir, mais en lien avec un projet d’écriture en vue d’opérer à son deuxième jet, puisque j’aimerais voir (un peu à la manière de Songe à la douceur de Clémentine Beauvais) si une possible « réécriture » (que de prétention) pourrait être faisable avec l’histoire que j’essaie de tisser depuis des années. Donc je vais prendre beaucoup de notes, et en profiter ensuite pour vous présenter cette merveille en l’analysant probablement beaucoup puisque je tiens à relever une bonne partie des thématiques, et surtout travailler sur l’image du monstre. Pour cela, d’ailleurs, je me referais le colloque d’Agnès Spinel sur le sujet qui avait été passionnant. Il ne me manque que la motivation et la concentration pour me mettre à la tache !

Livre: L'Homme qui Rit, Victor Hugo, Folio, Folio ...
Mon édition est bien plus vieille (édition Nelson), mais j’aime bien la couv avec la jaquette du film qui d’ailleurs est franchement bien !

Si je m’écoutais… quel livre je relirais alors que je l’ai lu il n’y a pas si longtemps ?

J’ai pas mal envie de relectures en ce moment comme le souligne déjà la question précédente alors que c’est quelque chose que je ne fais presque jamais. Donc quand ça arrive, déjà je compte ça sur les doigts d’une main, et c’est parce que masse de temps est passé pour que je trouve « légitime » de relire le livre (une question complexe la relecture). Donc il n’y a « pas si longtemps » pour moi soit l’été dernier, j’avais relu les 28 tomes de Fullmetal Alchemist, et je pourrais les relire encore et encore sans me lasser. Franchement, à peine fini que ça me démangeait déjà ; il faut dire que c’est LE titre de ma vie, je n’exagère pas, ce genre d’histoire qui te bouleverse, résonne en pleins de choses et surgit à un moment fatidique, autant dans ton histoire personnelle que dans celle fictive. C’est mon oeuvre phare, qui m’a beaucoup guidée et construite. J’avais profité de cette relecture pour en faire un article, afin de te présenter mon rapport à l’aventure FMA. 

El manga de Fullmetal Alchemist llega a su fin | Degeneraciónx
Edité par Kurokawa en 2005, l’anime a commencé à être diffusé la même année. Puisque c’est grâce à ses diffusions télé que je l’ai découvert, ça devait être à 80% de certitude durant 2006 (donc j’avais 7-8 ans, et tout pour m’identifier au début de l’histoire ) ; c’est peu dire que cette oeuvre fait pleinement partie de ma vie.

Mention d’honneur, quand même : j’aimerais bien relire Le Secret du marionnettiste de Christian Waluszek lu en janvier juste pour faire une chronique du bouquin, je suis frustrée de ne pas avoir pu rendre justice à ce titre méconnu mais qui m’a enchantée.


Si je m’écoutais… quel livre je jetterais au feu ?

Il y en a quelques uns qui n’ont pas échappé à cette pensée extrême… Je me rappelle me l’être dit pour My Absolute darling même si à présent, je ne sais plus du tout pourquoi tant j’ai bloqué sur ce titre ; tout frais et j’hésite encore un peu à le faire avec le tome 1 de Millénium – sérieusement, c’est problématique, les boîtes à livres sont géniales pour proposer des ouvrages mais je ne me vois pas du tout le mettre dedans et ainsi diffuser des idées que je conteste fermement, donc j’en fais quoi ? – ; mais y en a bien deux (je réponds par paires faut croire) qui m’ont vraiment,
énormément,
intensément,
mis hors de moi.
Des livres que, sans détours, où je prends le risque de généraliser même s’ils plaisent à certain.e.s, et avec l’orgueil que je peux avoir pour faire un tel jugement, j’appelle des ramassis.
Vie secrète de Quignard ( ça faisait longtemps ! ) même si l’ENS le jugeait intéressant pour le mettre à son programme ( alors que combien problématique, sexiste, phallusocentré [quel beau néologisme] et j’en passe.. bien que même ma sacro-sainte prof adorée, à force de l’étudier, a réussi à passer outre ces a priori et à trouver une richesse… sans moi, clairement), et L’Herbe bleue, qui est homophobe, prône l’anorexie et les clichés sexistes encore pour être « belle » et être « une fille », ressemble à un journal intime de série télé avec « cher journal, je l’ai embrassé ! / cher journal, je ne suis plus vierge ! » (véridique).

___________Amazon.fr - Vie secrète - Pascal Quignard - Livres__________Livre: L'herbe bleue, journal d'une jeune fille de 15 ans ...

La Récolteuse très mature s’écrie « beurk caca » face à ces livres. Nah.

giphy
Voilà. Littéralement.

Si je m’écoutais… quel livre je relirais encore et encore ?

Souvent j’ai tendance à présenter les mêmes titres parce que je les aime beaucoup, que ce sont ceux qui m’ont construite finalement, donc répondre à cette question n’est pas aisée. Cela dit je crois que je pourrais relire sans jamais m’en fatiguer cette BD doudou, L’Epouvantable peur d’Epiphanie Frayeur de Clément Lefèvre et Séverine Gauthier. (chronique de ce bijou ici !)

[Critique] Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll ...
Cette BEAUTE, tant graphiquement que sur l’histoire !

Si je m’écoutais… quel livre je forcerais les gens à lire ?

Franchement, forcer n’est pas la solution, c’est justement ce qui bloquerait quelqu’un à découvrir… Mais sans trop savoir pourquoi, c’est un titre assez peu connu (en France, du moins ; peut-être qu’à sa sortie en 1987 il a fait du bruit je ne sais pas) qui me vient en tête dont je dois la lecture grâce à ma grande soeur qui en avait été chamboulée enfant : Le Nuage, de Gudrun Pausewang. C’est un roman qui évoque une catastrophe nucléaire comme Tchernobyl, dont l’héroïne va chercher avec sa famille à fuir la contamination. Je viens de découvrir qu’un film, Die Wolke, en a été adapté.
Et allez savoir pourquoi, depuis ma lecture de ce livre ( près de dix ans déjà ), j’ai toujours l’image d’un champ de colza qui me marque. J’aimerais bien qu’il soit ressorti des bibliothèques, il était fort.

Le Nuage de gudrun pausewang - Livre Achat Vente Neuf Occasion


Si je m’écoutais… quel livre j’admirerais pendant des heures ?

The Shock of the fall, de Nathan Filer. (chronique) (ndlr : bon, en fait, je suis en pleine relecture, ce TAG m’a trop donnée envie) Son titre français est « Contrecoup ». Meilleure photo que j’ai pu trouver pour offrir le rendu de la dorure même si on ne distingue pas le léger relief du titre, on ne perçoit pas combien le bleu est profond, quasi électrique, ni ne peut ressentir le toucher de la couverture très doux que je ne saurais rendre par les mots. Vous savez, cette sensation « épaisse mais douce » sous les doigts comme avec le velours ? Voilà, c’est un peu ça, juste sans velours.

The Shock of the Fall
Photo de changing-pages.com
Si je m’écoutais… pour quel goodie littéraire je craquerais, là, tout de suite ?
Manuscrit Roman Rimbaud
Avez-vous 180€ pour m’offrir les Manuscrits de Rimbaud ? (éditions Saints Pères) Ou 85€ pour le tableau de la tirade du nez de Cyrano ? Ou 250€ (MON DIEU) pour Jane Eyre ?

Des affiches de citations calligraphiées ! Faut dire, ça regroupe deux choses que j’adore. Je parle pas tant de calligraphies comme on trouve sur les carnets fnacs, ou quand on tape « inspiritionnal quote » par exemple qui sont du lettering déjà. Y en a des jolies, mais franchement ça ne vaut pas une affiche type un peu parchemin avec des boucles entremêlées d’une jolie calligraphie à la main. Je n’ai pas d’exemple précis, mais je pense que vous visualisez les vieilles lettres d’antan (ou même les lettres de poilus, beaucoup étaient splendides), ça avec une citation d’un bouquin.
Sinon, mais là c’est un « goodie » de luxe, ce sont certaines éditions limitées de livres (type les éditions saints pères, vraiment dans mon budget hein ) qui publient le manuscrit, ce que reprend de manière fragmentaire les paperblanks par exemple. Même d’un livre que je n’aime pas, selon l’écriture, je pourrais avoir envie de le posséder tant j’ai une obsession pour l’écriture manuscrite.

Les Sœurs Brontë - Design Inspiration -
Fascination Soeurs Brontë en partenariat avec paperblanks = risque d’achat compulsif
Jane Eyre : Manuscrit et coffret
Cliquez ici pour baver sur les photos et sur cette calligraphie juste PARFAITE ? Pourquoi est-ce si cher ? ou pourquoi est-ce si beau ?

Si je m’écoutais… quel livre j’achèterais en plusieurs éditions ?

Un livre dont j’ai déjà commencé une bébé collection, à savoir Alice au pays des merveilles. Vous n’êtes plus trop sans savoir qu’il s’agit d’un de mes livres favoris de tous les temps, et j’ai la joie de posséder deux sublimes éditions : celle des Penguin books classics (vous savez, avec les pages découpées à la main, les couvertures vintages canon et tout le tsouintsouin à te faire fondre ton porte monnaie ?) que m’a gentiment offert Marie-Sophie, et la version de Benjamin Lacombe qui vaut mille étoiles dans les yeux. Il y a telleeeeement de beaux livres illustrés de cette histoire qui mettent plus ou moins bien en lumière les jeux de mots par exemple, et déjà que ce livre me fascine par sa pluralité de lecture, il en va de même pour les éditions qui m’intéressent dans ce but.
On notera que je n’aurais jamais la plus belle des éditions (cf les saints pères, encore !) à 140€. Voilà. Non mais j’ai des goûts de bourge en étant carrément modeste financièrement, je sais. 

Alice au pays des merveilles
Fragment des éditions des Saints Pères qui ont la vedette dans cet article, avec les dessins de Charles Dodgson (aka Lewis Carroll) lui-même. ♥

Si je m’écoutais… qu’est-ce que je ne ferais plus pour gagner du temps de lecture ?

La même réponse que Camille me vient en tête : moins de temps d’écran ! Déjà, les réseaux, alors qu’encore une fois j’en ai pas des masses mais c’est tellement vite fait d’y passer une heure ou plus dans la journée, et se dire que tout ça qui peut certes nous faire du bien à petite dose nous prive de beaucoup pour le reste. Mais même à plus grande étendue, cela dit je ne l’arrêterais pas pour cette raison, le blog me prend beaucoup de temps vu la longueur de mes articles. (même ce tag est long, sérieux, commentquejefais) Je cherche justement à trouver un rapport un peu plus sain, enfin ce n’est pas le meilleur terme, mais voir comment faire pour proposer ces articles assez riches tout en y passant un peu moins de temps si c’est possible, pour récupérer ça en lecture notamment, parce qu’on le voit bien : ce ne sont pas les chroniques littéraires qui pleuvent !
(et puis ni vu ni connu, cet article fait une boucle)


 

Je n’ai plus trop l’habitude de taguer qui que ce soit, mais j’avoue que je suis toujours très intéressée par les réponses que peut avoir l’amie L’Ourse ! De même, je prends enfin le temps de découvrir davantage de blogs ou un peu plus en profondeur du moins, alors si Babitty et Alberte Bly veulent se prendre au jeu, je lirais leurs réponses avec plaisir ! Mais faites vous donc plaiz et reprenez le à votre guise. c:

28 réponses sur « TAG × Si je m’écoutais… »

  1. Light And Smell

    C’est vrai que je relirais avec plaisir L’Épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur 🙂
    Quant à ta collection d’Alice au pays de merveilles, je la trouve très chouette d’autant que je me suis également lancée dans l’achat de différentes éditions de ce classique… Et je te rejoins sur la beauté de l’édition illustrée par Benjamin Lacombe.

    Aimé par 1 personne

  2. Ada

    Héhé, j’avoue, j’ai failli te taquiner pour l’essai de Barrico. Mais avec « La civilisation du poisson rouge » à côté, je comprends mieux ton objectif. D’ailleurs, concernant ce dernier, tu le liras sûrement avant moi, tu me diras ce que tu en penses, j’ai peur que ce soit superficiel dans le traitement.

    Relis FMA, ça te fera du bien, j’ai relu fin mars les deux tomes de la Perfect Edition deux semaines après les avoir lu, ben ça fait étrangement du bien alors que le sujet n’est pas joyeux.

    Aimé par 1 personne

    • La Récolteuse

      Je comprends, je voulais faire pareil pour toi avec Camus, surtout que j’étais là à me dire « bah ? comment ça c’est pas l’Etranger le livre qu’elle relirait sans cesse ? »
      Je cherche toujours à contrebalancer, surtout que là les deux ont l’air assez blanc ou noir. Je crains un peu que « La civilisation du poisson rouge » soit du type : je te mets une source sur le temps max d’écran et après je te parle que de mon rapport personnel au numérique. Mais bon je verrai bien, ce sera sans doute par lui que je commencerai (parce que côté prix, l est plus accessible haha)

      Les FMA sont chez ma soeur. ;; Puis je sais pas si relire les passages de Hughes et Nina sont hyper top pour mon mental en ce moment. Pas que je lis des choses guillerettes, ok, mais même la trame de base de FMA, c’est pas trop la joie à avoir de gros manques sur ce côté en mode « frères Elric qui font leur transmutation humaine ». Pourtant je sais bien que le reste me refera du bien, ça me refoutrait un coup de relire « si y a pas de sortie, créées-en une » par exemple et de voler de la force de caractère d’Edward ou d’Hawkeye, ou de tou.te.s, mais y a énormément l’absence des figures parentales dans ce manga et y a plus de chances que je me focalise dessus dans un premier instant que justement sur le « on va de l’avant ».
      Mais j’hésite franchement à dépenser mon argent pour la Perfect Edition. C’est un guide de vie pour moi FMA haha.

      Aimé par 1 personne

      • Ada

        Ahaha, désolée d’avoir détruit ton plan 😛
        Oui, possible, ou que ce soit trop manichéen. Je t’avoue que même si je veux un bouquin du genre, je suis très très méfiante.

        Oui, en effet, ça ne fait clairement pas du bien, ces passages-là… Oui, bon, réfléchis-y. Mais les scènes comiques avec Edward qui se met en colère parce qu’on le traite de minus, ça me fait rire.
        Ahaha, t’es pas la seule, j’ai une amie qui a l’édition originale et qui se tâte aussi à l’acheter.

        Aimé par 1 personne

      • La Récolteuse

        Je comprends vraiment oui. Je ne sais jamais vers quoi me pencher dans les essais suite à cette crainte. J’en ai vu des ouvrages sur le numérique, mais les titres sont rebutants direct, à viser que les ados avec des titres du style « éviter de faire fondre le cerveau de vos enfants par l’abus d’écran », bof, ça semble pas super fifou. Ou d’autres choses comme « ne vous rendez pas idiots par les écrans », toujours des termes super mal placés quoi.

        Ahah ne t’en fais pas, je garde en tête ! Mais j’ai une belle liste de livres qui me tentent en relecture, sauf que pfiouh, c’est compliqué pour moi de faire une relecture.
        Je comprends tellement, ces passages sont géniaux ! Et toutes les frictions avec Roy, c’est pépite pour alléger l’histoire.
        En même temps il a vraiment l’air trop beau réédité comme çaaaaa

        Aimé par 1 personne

      • Ada

        Oui, voilà, tu as tout dit, et même sans que ce soit adressé aux ados, ça joue dans les termes sur la peur, ça me gonfle direct.

        Pour FMA, je te laisse faire ton choix 😛

        Aimé par 1 personne

  3. Ada

    Je tiens juste à rajouter que ton souhait de l’édition de Jane Eyre qui coûte une blinde est compréhensible : tu crois que j’ai l’air de quoi avec mes quatre tomes de La Pléiade d’Albert Camus ?

    Aimé par 1 personne

    • La Récolteuse

      Mais les éditions des Saints Pères, c’est juste splendide… Ca m’étonne d’ailleurs, j’ai pas souvenir d’avoir vu un Camus chez eux. (qu’aurais-tu fais sinon ?)
      C’est combien déjà un tome de la Pléiade, 80€ environ ? M’enfin, « quand on aime on ne compte pas » j’imagine. x)

      Aimé par 1 personne

      • Ada

        Ne me pose pas cette question, je suis dans le déni et de toute façon, je n’ai pas à me la poser. (est-ce une fuite ?)
        70€ les miens, il y en a des plus chers, d’autres moins, ça dépend de ce que c’est, je pense.

        Aimé par 1 personne

      • La Récolteuse

        Je ne viendrais pas t’harceler s’ils sortent quelque chose de Camus. (ou peut-être que si ? je les suis sur insta, donc je devrais voir hehehe) Nan sérieux, j’essaierai de t’épargner une telle dépense.
        Oh d’acc ! c’est déjà assez conséquent comme ça. Un moment, comme beaucoup j’estimais beaucoup la Pléiade, mais… je trouve pas que ce soit super pratique pour avoir lu les Misérables dans cette édition. Les pages sont ultra fines, un rien peu les déchirer, et la taille de la police est douloureuse pour les yeux. Au moins ça m’a décidée à économiser de ce côté. ^^

        Aimé par 1 personne

      • La Récolteuse

        Je causerais ta perte financière, oups. Déso d’avance, mais ce sera les Saint Pères à blâmer voyons !
        Ce serait chouette qu’ils règlent ce soucis des pages, mais bon. On touche pas aux standards de la Pléiade je pense.

        Aimé par 1 personne

  4. Camille

    Je suis contente que tu aies repris ce tag, j’étais curieuse de lire tes réponses. 😀 Tu me donnes envie de relire FMA, comme toi ce manga occupe une place toute particulière dans mon cœur de lectrice.
    Autrement pour la question des réseaux sociaux c’est une bonne idée de commencer par faire des lectures sur ce sujet, d’autant plus avec un livre écrit par ton auteur préféré ! Pour ma part j’aimerais vraiment apprendre à « mieux » utiliser les réseaux sociaux et à carrément les bannir de certains moment de la journée : typiquement le soir, avant de dormir. C’est du temps de lecture en moins, ça me maintient éveillée et ce n’est pas rendre service à mon anxiété (twitter en période de crise peut être super anxiogène…)

    Aimé par 1 personne

    • La Récolteuse

      Je ne peux que t’y encourager, tant que c’est pas un moment trop dur pour toi ! Parce que bon, FMA, c’est certes très encourageant, ça donne envie d’aller de l’avant etc, mais faut aussi parvenir à se confronter à des sujets lourds. Mais ça me ravit de savoir que pour toi aussi, il t’est cher !
      Disons que c’est la perche à saisir pour lire des essais sur le numérique haha, mais faut que je vois si je commence par du très positif, ou plutôt par un avis négatif. Ou ce que je trouverai quand j’irais en librairie, sinon haha.
      Oui je comprends ! Bannir au réveil et le soir, c’est le minimum presque qu’on devrait faire et réserver ces temps là à la lecture. En plus, oui : comme tu es sur twitter, je comprends encore plus, c’est vraiment pas le réseau le plus rempli d’amour. Je ne sais pas comment tu fais pour y être honnêtement !

      J'aime

  5. L'ourse bibliophile

    Tiens, j’avais repéré ce tag sur le blog d’une autre blogueuse – dont je n’ai pas encore lu toutes les réponses… – avant de le voir sur ton blog, donc ça tombe bien, ça me dirait bien d’y répondre aussi ! (En plus, ça fait longtemps que je n’ai pas fait de tag.)
    Ahlala, Baricco, comme c’est étrange ! J’avoue que le sujet ne m’attire pas vraiment à première vue, mais vu comme tu le présentes, effectivement, ça peut être intéressant. Même si je ne commencerai pas par là pour découvrir Baricco !
    Bon, j’espère que les bibliothèques que je fréquenterai à l’avenir auront FMA parce qu’à force d’en entendre parler avec tant d’enthousiasme, ça me fait très envie !
    L’herbe bleue… je l’avais lu ado (comme beaucoup, je pense), mais je n’en ai aucun souvenir. Pas très grave de toute évidence…
    L’Epouvantable peur d’Epiphanie Frayeur ! ♥ Cette BD est une telle merveille !
    Tiens, il faut que j’aille lire ta chronique de The Shock of the Fall, je ne connais pas du tout ce livre effectivement superbe.
    Le carnet des soeurs Brontë est assez tentant, j’avoue… (Par contre, je ne sais pas si c’est moi, mais la photo du manuscrit de Jane Eyre ne s’affiche pas…)
    Bon, tu trouveras sûrement mes réponses sur le blog à l’occasion !

    Aimé par 1 personne

    • La Récolteuse

      Hé bien c’est un heureux hasard écoute ! Si ça te disait déjà, ça tombe à pic que je te le proposes héhé, je suis curieuse de voir ce que tu pourras répondre !
      Hé oui, je suis faible. Il faut que je le cite sans cesse. En même temps, j’y connais rien sur le numérique, et quand je vois des titres du style « l’abrutissement de vos enfants face aux écrans », ou des trucs du genre, ça n’est pas super attirant pour se questionner sur le sujet et revoir son utilisation. Tu sens le gros truc « le numérique c’est caca bouh addiction », sans aller plus loin, puis le terme d’abrutissement me gêne énormément. Si j’y connaissais davantage, je n’aurais pas mis Baricco je pense, mais je ne sais pas du tout quels essais peuvent être bons sur le sujet. Mais découvrir cet auteur par ce biais, en effet, non non non, je ne recommande pas, c’est tellement distinct de la beauté de ses histoires.
      Je pense que les bibli l’auront, après ce sera sans doute la galère d’emprunter les tomes comme c’est devenu un classique, il doit souvent être emprunté. Je ne sais pas ce que tu aimes comme manga, mais je prends le risque de penser qu’au moins tu y aimeras certaines choses.
      En effet, vraiment pas un soucis de l’avoir oublié, dire que c’est même des fois une lecture de cours (ça a été le cas pour ma soeur), je ne pige pas le délire. Les profs ne lisent donc pas les livres avant de les suggérer ? Ou même l’académie pour les mettre au programme ? Parce que c’est une belle connerie, et tu sens (quand tu le sais), que ce n’est pas un véritable témoignage mais bien écrit par une personne mormone (je ne sais plus sa formation, psy peut-être ?) parce que tu as claiiiirement des idées mormones en mode gros shaming parfois.
      Je ne sais pas si tu es au courant, mais il va y avoir un tome 2 pour Octobre ! (ça sert de suivre l’illustrateur sur insta haha) Je ne sais pas à quoi m’attendre mais l’univers est tellement beau que je pense être à nouveau ravie. ♥
      Oh bah j’ai été vérifié, je vois bien la photo du manuscrit perso… Mais wp bugue pas mal apparemment ces derniers temps. Mais je vois que ce paperblank ne laisse pas indifférent.e !

      Aimé par 1 personne

      • L'ourse bibliophile

        Ne sois pas trop pressée, je suis généralement terriblement lente pour répondre aux tags, mais j’ai recopié les questions, ce qui est un bon début…
        Emprunter des longues séries de mangas en bibliothèque demande souvent de la patience, c’est vrai. Je n’ai essayé qu’une fois quand j’étais enfant et j’ai abandonné parce que j’en avais marre de ne jamais voir le tome suivant en rayons, mais ça a changé maintenant : à l’époque, on n’avait pas de compte lecteur, de réservations à distance, tout ça tout ça !
        Et l’avantage, c’est que je ne connais quasiment rien en mangas (à part Taniguchi…), donc j’ai tout à découvrir (j’aimerais bien, mais avec l’aide d’une bibliothèque publique assez fournie, ça devrait être pas mal d’être en grande ville pour ça !).
        Ouii, j’ai découvert ça il n’y a pas longtemps, que ce n’était pas un vrai témoignage et tout : on me l’avait vendu ainsi quand j’étais ado, ça m’a tellement choquée de savoir qui l’avait écrit !
        Un tome 2 ? Je ne savais pas du tout ! Bon, à vrai dire, je suis mitigée. Contente parce que cette BD est parfaite, mais en même temps, dubitative du résultat, de la nécessité de la chose, de ce que ça va raconter, etc. Mais je suppose qu’ils ont des idées s’ils le font !

        Aimé par 1 personne

      • La Récolteuse

        Ne t’en fais pas, je saurais prendre mon mal en patience haha.
        Même pour les petites séries, ça peut être compliqué malheureusement… Je devrais réserver, et je le sais, mais l’angoisse d’aller m’adresser aux bibliothécaires pour récupérer ma réservation haha. Mais si tu veux quelques reco, en plus de FMA, n’hésite pas ! non pas que j’ai une grande étendue de connaissances en mangas, mais j’ai quand même quelques ressources à partager.
        C’est dingue quand même que ça ait été passé comme vrai témoignage. je me demande si c’était parce que ça se voulait être plus poignant car personnel, ou alors si c’était car l’autrice étant mormone, elle pensait que son propos n’allait pas être écouté ?
        Je suis un peu comme toi face à l’idée d’une suite, cela dit, des épouvantables peurs, on peut en avoir un paquet, donc ce n’est pas forcément étonnant finalement qu’il y ait une suite. Je me retrouve avec la curiosité de ce qui va être amené, mais la peur que ce ne soit pas à la hauteur, ce qui serait plus que dommage vu la qualité déjà vendue avec le tome 1.

        Aimé par 1 personne

      • L'ourse bibliophile

        J’ai déjà quelques séries de mangas en tête, repérées/conseillées ici ou là, mais si un jour je manque d’idées, je n’hésiterai pas à faire appel à toi !
        Totalement d’accord concernant la suite de L’épouvantable peur… On verra bien, je suis tout de même très intriguée !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s